Description voyage

VOYAGE EVENEMENT

La guerre du Haut Karabagh commencée le 19 septembre 2023 a tragiquement remis les projecteurs sur l’Arménie et son peuple oublié. Dominée par l'empire Ottoman durant des siècles, l'Arménie se retrouve au lendemain de la Première Guerre mondiale sous la houlette soviétique avant d'acquérir en 1991 son indépendance et sa liberté. Commencé pendant la dislocation de l'URSS, le conflit du Haut-Karabagh est l'un des plus anciens conflits post-soviétiques opposant l'Arménie et l'Azerbaïdjan. Depuis septembre 2023, l’Azerbaïdjan, à l’initiative de cette guerre, a forcé plus de 100.000 Arméniens, chrétiens, à fuir en quelques heures les combats terribles et à quitter leurs terres et leurs maisons. Prise en tenaille entre l'Azerbaïdjan et la Turquie d’Erdogan, lâchée par la Russie, l'Arménie est seule, livrée à elle-même, victime collatérale du conflit en Ukraine. Les Arméniens se voient abandonnés à leur sort, comme le furent leurs ancêtres, lors du génocide perpétré par les Turcs en 1915, dans une indifférence quasi générale.
Les Arméniens ont tiré de leur passé une identité forte, mais comme s’interroge Frédéric Pons auteur du livre récent aux éditions Artege (2023) : « L’Arménie va-t-elle disparaître ? ».  

Frédéric Pons, grand reporter et écrivain, vous accompagnera au cours de ce voyage exceptionnel pour vous décrypter une situation géopolitique et humanitaire tragique. Au plus près de la réalité, ce voyage au cœur de la première nation chrétienne depuis le IVème siècle vous fera découvrir une culture d’une grande richesse , mais aussi rencontrer des personnalités politiques, religieuses, sociales de premier plan.
Ainsi, avec tout l’éclairage et l’expertise de Frédéric Pons, vous ferez le point au cours de ce voyage sur la situation humanitaire, sur les défis à venir pour la nation arménienne, et sur ses perspectives géopolitiques et économiques.
A n’en pas douter les Arméniens vous témoigneront de leur gratitude pour votre visite au cœur même de l’indifférence générale.
 
Un voyage à ne pas manquer !


L'Arménie expire. Mais elle renaîtra. Le peu de sang qui lui reste est un sang précieux dont sortira une postérité héroïque. Un peuple qui ne veut pas mourir ne meurt pas. ” Anatole France 1916
 

Description - Itinéraire - Budget - Conditions - Infos pays

Description

Ce voyage au coeur de l'Arménie vous fera découvrir les plus beaux trésors culturels et chrétiens de ce magnifique pays. Le peuple arménien, à l'identité forte, pétri par plus de 18 siècles d'histoire est riche en monastères, temples, kachkars.

Cet itinéraire complet de 9 jours vous fera ainsi découvrir, entre autres, le monastère de Tatev, le monastère d'Haghpat, le temple de Garni, la forteresse d’Amberd, site mégalithique de Karahunj, monastère rupestre de Gueghard, le monastère de Hagtpat, et beaucoup d'autres trésors.
L'Arménie a également de somptueux paysages à offrir aux voyageurs désireux de comprendre l'âme de l'Arménie, que ce soient, notamment, le lac Sevan, le Mont Ararat ou encore les gorges autour de Tatev. 

Voici donc un voyage culturel / géopolitique passionnant au coeur de la plus ancienne nation chrétienne.

Points forts

Conférences de Frédéric Pons
Monastère de Khor Virap
Monastère de Haghpat
Centre historique de Gyumri
Vue sur la cité d'Ani depuis la frontière turque
Temple grec de Garni
Vue sur le Mont Ararat
Monastère de Tatev
Lac Sevan

Jour 1 : Vol Aller

Vol Paris/ Erevan. Accueil à l'aéroport de Erevan par votre guide puis transfert à votre hôtel.
Journée consacrée au voyage.
Nuit à Erevan.
 

Jour 2 : Etchmiadzin / Zvartnots / Erevan

Petit déjeuner à l'hôtel.

Tour de ville en passant par les différents sites d’intérêt : Place de la République, Esplanade, Place de l’Opéra etc. 
Capitale d’Arménie, Erevan fut fondée en 782 avant J.C par le Roi Argisti 1er d’Ourartou. Une inscription cunéiforme gravée sur un bloc de basalte et retrouvée dans la citadelle d’Erebouni, nous en révèle sa fondation.

Visite du Matenadaran, l’Institut des manuscrits anciens Mesrop Machtots, communément appelé Matenadaran, est un dépôt des manuscrits anciens, un institut de recherches et un musée. Créé en 1921, il possède l'une des plus importantes collections de manuscrits et de livres médiévaux au monde. Plus de 23.000 manuscrits, des miniatures, des fragments ainsi que 300.000 documents d'archives y sont conservés. En 1997, la collection de manuscrits a été déclarée comme patrimoine mondial de l'UNESCO.

Visite du Musée et du Mémorial du Génocide Arménien. Évocation approfondie de l’histoire et de l’actualité du Génocide. « Medz Yeghern », la Grande Catastrophe, c’est ainsi que les Arméniens nomment l’inqualifiable génocide de 1.500.000 des leurs par les turcs, entre 1915 et 1922. Génocide qui n’est toujours pas reconnu par Ankara, voire même nié.

Route pour Etchmiadzine, avec un arrêt pour la visite des ruines de Zvartnots qui fut l’un des chefs-d’œuvre les plus originaux de l’architecture arménienne construit au VIIe siècle.
Arrivée à Etchmiadzine, le "Vatican Arménien", l’ancienne capitale du Royaume Arménien et Siège Patriarcal du Catholicos, le patriarche de tous les Arméniens.  Visite de la cathédrale d’Etchmiadzine et de l’église de Saint-Hripsimeh.  Dès 301, Vagharchapat devient le centre religieux du pays après que le christianisme ait été proclamé religion d'Etat. Une cathédrale y fut construite et porta le nom d'Etchmiadzine qui signifie « Descente du Fils Unique » en référence à la vision de Saint-Grégoire-l‘Illuminateur, auquel un être serait apparu pour lui indiquer l'emplacement de la cathédrale. 
Retour à Erevan.

Dîner et nuit à l’hôtel à Erevan.

 

Jour 3 : Erevan / Gyumri

Petit déjeuner à l'hôtel.

Route vers la frontière avec la Turquie et visite de la basilique d’Yereruk.
C’est une basilique à trois nefs des Vème-VIème siècles, dont le style reflète une influence du style syrien. Dans la langue arménienne le mot "yererouk" signifie "tremblant". Le nom vient de la tradition populaire avec sa solution architecturale unique en son genre qui semble trembler sur ses 6 piliers pour ceux qui regardent de loin. Yererouk est l’un des exemples nets et peut-être anciens du style basilical des églises arméniennes, construit sur des piliers. La basilique de Yererouk ressemble aux basiliques syriennes par leur style architectural (hautes tours carrées saillantes sur la façade ouest) et des décorations sculptées (chaine décorative aux fenêtres).

Embarquement dans des véhicules locaux adaptés pour s’approcher de la frontière arméno-turque et avoir la vue sur les ruines de la ville d’Ani au coeur de ce qui fut la Grande Arménie (ou Royaume d'Arménie). La rivière Akhourian marque la frontière entre la Turquie actuelle et l’Arménie. Cette frontière est contrôlée par l’armée russe.

Ani fut la capitale cosmopolite de l’Arménie médiévale où le commerce et la Foi occupaient une place importante. Ces ruines merveilleuses témoignent de son existence. Ani devient la capitale de l’Arménie au 10e siècle. Les travaux de construction ont permis l’afflux d’une plus grande population qui a atteint 100 000 personnes. Son territoire parsemé d’édifices religieux lui a valu le surnom de « ville aux mille et une églises ».

Dîner et nuit à Gyumri.
 

Jour 4 : Gyumri / Akthala / Ozdoun / Haghpat / Dzoraguet

Petit déjeuner à l’hôtel.
 
Visite de Gyumri. Le charme de Gyumri est sans doute dû à son centre historique, exemple urbain le mieux préservé d'Arménie. Il abrite de très belles maisons du XIXe s. dont les portes et fenêtres portent des influences néo-classiques et néobaroques russes.
Tour de ville de Gyumri : rue des Artistes (Varpetats poghots), Alexandrovski, l’église russe (Appellé Peleplan Jam), d’où s’ouvre une belle vue sur le quartier sud-ouest et le mont Aragats. Découverte de l’église Amenaprkich (copie de l’église d’Ani, l’une des anciennes capitales d’Arménie).
 
Route vers la région de Lori. Visite de la basilique d’Odzoun (V-VIe siècle). L'une des particularités de ce site est le monument funéraire, composé de deux stèles ui sont enchâssées dans des arcades reposant sur un socle à degré.
Arrêt au village d’Odzoun, dégustation du miel et des tisanes, ainsi que de l’eau de vie chez un apiculteur.
 
Départ vers le site d’Akthala (Xe s.), la forteresse a joué un rôle majeur dans la protection des régions du nord-ouest de l'Arménie, elle est l’une des mieux préservées du pays. L'église rincipale du complexe est renommée pour ses fresques.
Visite du monastère d’Haghpat et du Pont médiéval. Niché dans un magnifique paysage, ce complexe monastique remarquablement conservé, révèle l’organisation et la vie quotidienne d’un grand monastère médiéval. Il rassemble des églises, des chapelles, un réfectoire et une bibliothèque aux superbes salles voûtées. Le monastère d’Haghpat est classé au patrimoine mondial de l'UNESCO.
 
Dîner et nuit à Dzoraguet.


 

Jour 5 : Dzoraguet / Lac Sevan / Noradouz / Nerkin Guetashen

Petit déjeuner à l'hôtel.

Visite du monastère de Hagartsine. Le bâtiment le plus ancien du complexe est l'église de Saint. Grigor (Xème s.) avec une coupole sur le tambour octogonal, suivie de l'église voisine avec le deuxième vestibule rectangulaire (XIIème s.). Le narthex a des pièces de coin ornées décorées de rosettes contenant des sculptures de personnages représentant des robes de moines avec des croix, des bâtons et des oiseaux. La fenêtre centrale est en forme de croix. Une des demi-colonnes le long du mur de droite à l'arrière s'est avancée. Selon la légende, pendant les guerres et les invasions, la richesse du monastère y était cachée.
 
Route pour la découverte du Lac Sevan, Perle Bleue de l’Arménie. Situé à 2000 m d’altitude, entouré de montagnes, l’un des plus grands lacs de haute montagne du monde frappe l’imagination par sa beauté majestueuse. Visite de la presqu'île rplombant le lac où se trouve le complexe monastique de Sevan et actuellement son séminaire. Construit au IXème s. sur la rive nord-ouest du lac qui a été réduit à la suite des projets d'irrigation agricole soviétique et s’est transformée en presqu’ile. Le monastère se compose de trois églises, dont deux existent toujours. Le premier monastère datant de l'époque de Grégoire l'Illuminateur a été détruit lors de l'invasion arabe. De la splendeur d’autrefois, il ne reste que deux églises très similaires. Le reste a été détruit par les Soviétiques en 1930. L'architecture des deux églises est presque la même. Ils sont faits de tuf noir en forme de croix. A l’intérieur de l’église de Saint Arakelots un très beau khatchkar représentant toute une scène christologique avec des personnages.
 
Visite du cimetière de Noradouz et ses célèbres Khatchkars. Sur un territoire de 7 hectares s'étendent à peu près 700 tombeaux chacun d'eux avec un ornement et aspect tout à fait individuel.  Les plus anciens khatchkars du cimetière datent de la fin du Xème siècle. Lors de la renaissance de la tradition des khatchkars aux XVIème et XVIIème siècles, beaucoup d’entre eux ont été construits sous la direction de l’Empire safavide lorsque les influences orientales se sont mélangées à l’art arménien.
 
Dîner et nuit à Nerkin Guetashen.
 

Jour 6 : Nerkin Guetashen / Tatev / Goris

Petit-déjeuner à votre hébergement.

Départ vers le sud du pays et visite du Caravansérail de Selim construit au XIVe siècle par le Prince Chesar Orbelian. Le Caravansérail de Selim est un splendide témoin du passé sur la Route de la Soie, il permettait de relier la Perse à l’Occident.
 
Route vers le village de Tatev et visite du monastère de Tatev, fondé au IX siècle, il devint le siège d’une université médiévale renommée, où vivaient et étudiaient des centaines de moines. Endroit reculé et toujours relativement difficile d’accès, Tatev offre l’avantage de se dévoiler uniquement aux plus courageux. C’est un diamant serti qui se mérite et s’apprécie.
Pour accéder au monastère, vous prendrez le téléphérique de Tatev qui est inscrit au Guinness Book des Records, il s’agit du plus long Téléphérique au Monde ! Descente vers la gorge de Vorotan vers le « Pont du Diable ». Chargée de calcaire, l’eau tombant en cascades, a sculpté au fil du temps le décor féérique. Résultat d’un lent travail d’accumulation du calcaire déposé par les eaux, le « Pont du Diable » enjambe une cascade cernée de stalactites et de stalagmites.

Dîner et nuit à Goris.
 

Jour 7 : Goris / Noravank / Erevan

Petit déjeuner à votre hébergement
 
Départ pour Erevan.
 
En route, visite du site de Karahunj. Site Préhistorique de Karahounj qui est supposé d’être l’un des vieux observatoires du monde (IIe millénaire avant J.C.). C’est un immense complexe comprenant des structures mégalithiques gigantesques et uniques comme des tombes et plus de 220 menhirs (de hautes pierres) datant de l’âge du bronze. Les peintures rupestres, découvertes non loin de Karahounj, permettent de supposer que l'homme en Arménie préhistorique connaissait effectivement l'astrologie.

Visite du monastère de Noravank, l'un des monuments les plus remarquables de l'Arménie médiévale. Situé dans une gorge profonde où dans la lumière du matin l'ocre des roches danse avec celui des pierres des églises, ce monastère offre un cadre d'une beauté exceptionnelle. Visite de la grotte d’Areni où était trouvée la chaussure en cuir, la plus ancienne du monde trouvée à nos jours C’est aussi parmi les berceaux de la viticulture vieux de 6100 ans.

Visite d’une cave à vin et dégustation du vin local.

Route pour la région d’Ararat. Visite du Monastère de Khor-Virap. Située sur une colline d’où s'ouvre une vue saisissante sur le Mont Ararat (aujourd'hui en territoire turc). Le mont Ararat constitue un élément essentiel du paysage géographique et symbolique arménien. La plaine de l'Ararat renommée et illustre, fertile et féconde, vaut à cette région son nom de grenier à blé d'Arménie. C’est l'un des lieux sacrés de l'Eglise Apostolique Arménienne. On peut y voir la fosse qui servit de prison à Grégoire l'Illuminateur, le premier saint arménien et le fondateur de l'église apostolique. Il y est resté pendant 13 ans, selon la tradition. Pour les plus courageux possibilité de descente dans cette fosse.
 
Dîner et nuit à Erevan
 

Jour 8 : Erevan / Garni / Gueghard / Erevan

Petit-déjeuner à l’hôtel.
 
Visite du Temple de Garni, temple païen. Par la volonté du roi Tiridat 1er., le temple était construit en l’an 77 de notre ère. Il était dédié à Mithra, le dieu du soleil. Il représente un portique gréco-romain avec des colonnes et ses neuf larges escaliers qui mènent à l'entrée du temple. Au Ve siècle, il se mute en un siège épiscopal, lorsque toute l’Arménie adopte le christianisme comme religion d’Etat. Aujourd’hui restauré, Garni est considéré comme un joyau de l’architecture hellénistique. On peut y admirer le temple, mais aussi des thermes, très bien conservés. 
Descente vers la gorge de Garni pour admirer les orgues basaltiques. 

Route vers le monastère de Gueghard, un haut lieu de l’art et de la spiritualité. Exceptionnellement bien préservé, il se situe au pied d'une paroi rocheuse d'une beauté sauvage. Les falaises spectaculaires qui entourent le monastère font partie du canyon de la rivière d’Azat: cet ensemble fait partie du patrimoine mondial de l'UNESCO. Le décor créé par les nombreuses croix de pierres gravées constitue pour le spectateur une vue unique. Autrefois, le monastère portait le nom de "Hayravank", ce qui signifie "monastère de la grotte". Le nom de Geghardavank signifiant "lancier", provient de la lance qui avait blessé Jésus-Christ et qui a été amenée ici par l’apôtre Judas. Aujourd’hui, la lance est exposée à Etchmiadzin. La spécificité architecturale de Gueghard réside dans sa singularité troglodyte. 
 
Dîner et nuit à Erevan.
 

Jour 9 : Vol Retour

Petit-déjeuner à l'hôtel.
Transfert à l'aéroport, formalités d'enregistrement.
Vol retour pour Paris.
Journée consacrée au voyage.


Ce prix comprend

- Vol Paris / Erevan A/R
- Taxes aéroport (111 € )
- 4 nuits à Erevan en chambre double en hôtel ****
- 1 nuit à Gyumri en chambre double en hôtel *** 
- 1 nuit à Nerkin Guetashen en chambre double en boutique hôtel 
- 1 nuit à Dzoraguet en chambre double en hôtel ****
- 1 nuit à Goris en chambre double en boutique hôtel
- Autocar grand tourisme
- Accompagnement de Frédéric Pons
- 1 guide francophone
- Toutes les visites mentionnées dans le programme
- Pension complète du petit-déjeuner du jour 2 au petit-déjeuner du jour 9
- Assistance téléphonique Ictus Voyages 24/7
- Frais de dossier

Ce prix ne comprend pas

- Dépenses personnelles
- Pourboires (prévoir 45 € par participant)
- Boissons (eau, vin, soda…)
- Les repas du jour 1
- Le déjeuner du jour 9
- Assurance annulation de voyage Covid
- Assistance rapatriement / médical (valable pour les résidents en Europe) Covid
- Assurance multirisque Covid 

Chambre individuelle

Supplément : + 414 €

Vol

Vol Paris / Erevan A/R sur compagnie régulière Air France, Transavia, Austrian, Lufthansa
Certains vols avec escale.

Nuits

Hôtels **** , Boutique-hôtel et hôtel ***

Niveau

Facile - Autocar grand tourisme.

Spiritualité

Participation à la messe orthodoxe à Etchmiadzin (selon possibilité)
Découverte de l’histoire de l’Eglise Arménienne.
Conférences de Frédéric Pons
Rencontres de personnalités politiques, religieuses, sociales

Formalités

  • Pour les ressortissants français : vous devez être en possession d’un passeport en cours de validité.
  • Un visa n’est plus obligatoire pour les ressortissants français depuis le 10 janvier 2013 pour un séjour de moins de 180 jours. Pour les ressortissants de nationalité étrangère, nous vous invitons à vous renseigner auprès de l’ambassade d’Arménie : 9, rue Viète - 75017 Paris - Tel : 01.42.12.98.00 -
  • COVID-19 : les personnes vaccinées et non vaccinées peuvent entrer en Arménie. Aucun test PCR n'est requis. Aucune quarntaine n'est exigée à l'arrivée?. Le port du masque est obligatoire dans les transports en commun.
  • Nous vous invitons à vous rapprocher du Ministère des Affaires Etrangères pour vous renseigner sur les éventuelles changement de formalités sanitaires à accomplir avant de voyager. 
Aucun avis client.